BIM: International language for builders and Engineers

What is BIM?

Referring to Mark Scott, associate principal at Dewberry,  The easiest way to explain this to you, is that, before, we used to draw lines on paper. Then we went to drawing lines in the computer. Now, we actually put the information on products, into the computer so that at the end of the day, when we have a 3D model, it represents not only the physical structure, but all of the intelligence about the component parts that go into that structure.
[Seth Meyrow, BIM analyst] There’s really two parts to the BIM process. So, one is the construction of a virtual or digital model. The second half of the BIM process is the addition or loading of information into the model.


Autodesk has a commercial solution for engineers, constructors and Architect, see

this video for more information

SketchUp also have a BIM program and you can learn more here:

To go further with BIM, or to learn how to manage BIM through a LEED certification process, Energy-Models offers e-training, courses and tutorials about BIM and using BIM for LEED project>>

 

Energy efficiency, easier than you think

*Energy efficiency is the goal to reduce the amount of energy required to provide products and services.

*A deep energy retrofit is a whole-building analysis and construction process that uses to achieve much larger energy savings than conventional energy retrofits. Deep energy retrofits can be applied to both residential and non-residential (“commercial”) buildings. A deep energy retrofit typically results in energy savings of 30 percent or more, perhaps spread over several years, and may significantly improve the building value.

If we take a closer look to what energy efficiency is all about, you will find that it is easier to achieve than you think.

Before hiring a Building commissioning agent, there is a list of things you should check in your building, let’s find out which one:

  • Have you implemented a business policy to turn off the lights when the building is comfortable with daylight or when nobody is occupying the space?
  • Or a company policy to turn off the computers, printers, fax machine, AC or heaters when not needed?
  • Have you changed all the lightning bulbs for more efficient ones?  ( Led or fluocompact) Look for energy Star logo or Eco Logo products and lighting fixtures.  Solar tubes can add extra lightning during the day and are zero energy-consuming. Installation can be done through walls and ceilings.
  • Are the appliances, plumbing fixtures and machineries in your building  high-efficient ? water-heating appliances, WC with low water consumption rates, etc.
  • Have you had the HVAC system inspected and cleaned lately? Are the filters clean and efficient?
  • Are the windows and doors sealant seems old and cracked?
  • Can windows or doors be manually opened to bring some fresh air into the building/work area instead of starting the central ventilation system?
  • During winter, is the heating system running too much getting the occupants too hot? Not enough hot? Implementing a survey can help you find out just how much degrees you can tune down the heating system or during summer the AC. (online survey forms from GOOGLE will do the job just fine)

Lire la suite

Heating and sustainable solutions : time to innovate

Most of you already heard about biogas.  Multiple solutions and new technologies have emerged through these last years over the world and I can say without a doubt that innovations are not over in this category.  For example, ¹Gaziantep, the south-eastern region of Turkey where a new Eco city is planned, produces a majority of the nation’s nuts, exporting 4,000 tons last year.

« When designing the city, planners looked at potential renewable energy resources, and the pistachio waste stream couldn’t be overlooked.

Both private and public buildings in the city would be heated by burning the shells. The city will cover 3,200 hectares and house 200,000 people.French environmental engineering company Burgeap that reported last year that the local variety known as Antep was the most feasible source of energy in the region first uncovered the potential of pistachio shells. »

The project is still pending approval from the local authorities.

In Canada, where wood/paper industries and construction waste is producing it’s share of wood waste, biomass energy is already an alternative to propane and natural gas.  Industries are pairing up to recycle and reuse the waste for heating purpose.  With the constant raise of energy cost, big Greenhouses complex and one school campus has made the transit to biomass energy; the costs of implementation are almost already covered by cost savings.

image source: AQERP

image source: AQERP

Instead of burning a non-renewable energy source, industries and institutions should turn to green energy.  It’s not just a question of money anymore but more of a « what do we have to do to lower our carbon print on our environment?

To learn more about biogas and biomass energy in Quebec province, visit the AQPER website

¹Source: Treehugger

New Web Tool Compares Energy Performance

TPEx, is a portal designed to help manufacturers and others who test products to share performance data with their consumers.

Commercial building engineers and designers are often approached with novel or underutilized energy efficiency technologies and products. In many cases they cannot verify the supplied performance claims, so they take no action.

Manufacturers that are interested in participating in the TPEx system are asked to submit performance information via standardized documents called data entry forms that make an apples-to-apples comparison between similar products possible, NREL said. Commercial building engineers and designers appear to be the chief target for the information, but NREL says TPEx is designed for a range of users, including consumers as well as industrial and utility users.

There are 17 categories of products, ranging from solid-state replacement lamps to ductless heat pumps to photovoltaic modules. Some of the categories are currently empty. There’s nothing under « heat pump water heaters, » for example, but hundreds of listings under « inverters. »

NREL will presumably be filling in the blanks as times goes on, and in addition promises to add eight new categories, including wind turbines, roofing membranes, fans, and evaporative coolers.

You can’t use the site unless you register, but registration is free. Once you’re signed on, choose a category and start browsing.

In categories where products are currently listed, there’s a great deal of technical information, and you can narrow your search by fine-tuning the parameters. For instance, for photovoltaic panels, you can search by the rated power, the efficiency of the module, the type of cell, and even the nominal operating cell temperature.

Users also can isolate as many as four products for a detailed side-to-side comparison.

Source: Greenbuildingadvisor.com

Hemp brick, Biodegrable and Carbon Capturing

Hemp is used in hundreds of products, but here’s a new one: a hemp wine cellar.
Château Maris, a bio-dynamic and organic French winery, has created a net-zero energy building by using bricks made from organic hemp and lime. Topped by a green roof with solar panels, it produces as much energy as it consumes.

It’s not uncommon for people who are new to organic and biodynamic wines to query the extent to which a wine estate can be ‘completely’ organic. Surely, they ask, the organic commitment begins and ends in the vineyard?

Well no – and especially not at Château Maris.

The Domaine was keen to build a winery (chais) that embraced all that was good about new technology whilst not neglecting proven, traditional winemaking practices.

The chais has been built with hemp lime bricks that are supported by a wooden structure. The materials are, for the most part, vegetal and a renewable resource. They emit no gases that are bad for your health health, no dust allergens and no static electricity. Equally, they regulate moisture effectively.
hempbrickThe bricks create a 9,000-square-foot wine cellar that’s both energy self-sufficient and biodegradable. They not only maintain consistent temperature and humidity, they also absorb carbon from the surrounding environment. And there’s no need for systems that heat, cool or ventilate the structure.

march 2012 024Hemp has amazing qualities – the material both insulates and is  « breathable » – keeping the building warm in winter and cool in the summer at a consistent 54°-63°F. Two exterior walls connected by an air tunnel also insulated against extreme temperatures. If more airflow is needed to lower the heat created by fermentation, there’s a manual duct in the cellar’s roof that can be opened and closed.

Hemp doesn’t require irrigation or fertilizers and its rapid root growth creates good soil structure, controlling erosion. They are using hemp straw – what’s left after the crop is made into an assortment of products from rope to clothes to paper. It’s inexpensive because Europe provides some subsidies for the crop and it fit the bill for low-carbon transport because hemp farms are nearby.

Winery Hemp

After five years of research, they chose a hemp/lime combination after evaluating other natural options such as stone, rammed earth and even straw. Why? Because they examined the lifecycles of potential materials and hemp was the least expensive and locally produced.

Even better, the hemp bricks are very light, making them easy to transport. A two-foot thick brick weighs 33 pounds. And when lime is added to harden hemp straw into bricks, the chemical transformation into limestone carbonate captures and sequesters carbon.

They basically created a biodegradable building that sequesters carbon – an estimated 44 kilos per square meter – for the next 20-25 years.

Château Maris is applying for American standard LEED-Platinum certification.Along with the novel hemp construction, Maris takes advantage of many other green building practices: The 15,000-case winery was built into the hillside, with a soil-topped roof planted with local vegetation that needs little water. To minimize water consumption, the winery collects rainwater and recycles its gray water by filtering it through a natural pond system. Low-consumption LEDs are used for all the lighting. Future plans call for a windmill and solar panels to provide all of the winery’s power and the addition of a hemp-based visitor center and a garden. The roof of the office and tasting building will support 380m2 of photovoltaic solar panels capable of producing 49kwc/an. Along with the building’s efficiency, the complex will produce as much energy as it consumes, as well as stocking CO2 to counter any emissions in the winemaking process

Sources: 

SustainableBusiness.com News

Chateau Maris

Matériel d’isolation à base de champignons – Mushrooms based insulation material

 

myco-foam-18-panel-in-hands_3c501061-947e-496f-8b55-2d5fe2ac2cc6_1024x1024

MycoFoam 18″ x 18″

Comment pouvons-nous remplacer les panneaux de styromousse dans la construction de bâtiments écologiques?

 

Une entreprise appelée Ecovative propose une solution plutôt inhabituelle: les champignons. Ecovative cultive des matériaux fabriqués à partir de sous-produits agricoles et de champignons mycélium. Les déchets agricoles utilisés sont des sous-produits de plantes propres comme les tiges et les enveloppes de graines.

Le mycélium est une colle naturelle auto-assemblée qui digère les déchets de culture pour produire des matériaux compétitifs et respectueux de l’environnement. Contrairement aux plastiques, qui proviennent de produits pétrochimiques non durables, les champignons peuvent se retrouver dans votre jardin, entièrement compostables.

L’une des nombreuses applications de cette nouvelle technologie est l’isolation des bâtiments. Les panneaux formés avec cette technologie peuvent remplacer les panneaux de mousse rigides directement . Le panneau créé par Ecovative fonctionne extrêmement bien et est très stable. Voici un aperçu de leurs spécifications:

Standard Métrique Ecovative
Résistance thermique ASTM C518 R 3.6 par pouce
Force de compression ASTM D695 10% 0.3 – 6.7 psi 50% 72 – 260psi
Transmission de vapeur d’eau ASTM E96 0.02 0.03 US Perm
Résistance au feu ASTM E84 Classe A
Émissions d’aldéhyde et de COV ASTM E1333 <0,01 – 0,03 ppm

Ce produit est certifié Gold par l’institut d’innovation produit Cradle to Cradle, ce qui en fait un excellent choix pour tout projet certifié LEED.

 

 

How can we replace foam panels in green building construction?

A company called Ecovative  is proposing a rather unusual solution: mushrooms. Ecovative grows materials made from agricultural byproducts and mushroom mycelium. The agricultural wastes used  are clean plant byproducts like stalks and seed husks.

Mycelium is a natural, self-assembling glue, digesting crop waste to produce cost-competitive and environmentally responsible materials that perform. Unlike plastics, which come from unsustainable petrochemicals, Mushroom Materials can end up in your garden, fully compostable.

One of the many applications of this new technology is building insulation. Panels formed with this technology can replace directly rigid foam panels. The panel created by Ecovative perform extremely well and are very stable. Here’s a look at their specs:

Metric Standard Ecovative
Thermal Resistance ASTM C518 R 3.6 per inch
Compressive Strength ASTM D695 10% 0.3 – 6.7 psi  50% 72 – 260psi
Water Vapor Transmission ASTM E96 0.02 0.03 US Perm
Fire Resistance ASTM E84 Class A
Aldehyde & VOC Emissions ASTM E1333 < 0.01 – 0.03 ppm

This product is certified Gold by the Cradle to Cradle product innovation institute making it an excellent choice for any LEED certified project.

eQuest – Tutorials

eQuest is one of the easiest energy modelling software package available but it is also an extremely powerful and complex tools. The learning curve can be steep, therefore training is an important step before attempting your first modelling project…

The first method to learn eQuest is from the self training published by the author.  The eQUEST Tutorial download is a self-extracting executable that contains a document in Adobe’s Portable Document Format (PDF).  Adobe’s freeware Acrobat Reader product can be used to read and print this file.

Download the eQuest version 3.64 tutorial

The second method is listening to this serie of training vids from energy-models.com. If further training is necessary, you can buy online course with them. They also offer courses for  black belt modeller.  

Via Botani Landscape Design by Open Box

Wison Tungthunya & W Workspace

Via is a brand of low-rise condominium by Sansiri. There are another two Via projects nearby but this one is quite different because of the very big existing tree they keep so they named here ‘Via Botani’.  Open Box design the landscape of the project.

Via Botani landscape design by Open Box Via Botani landscape design by Open Box

Via Botani landscape design by Open Box Via Botani landscape design by Open Box

Via Botani landscape design by Open Box Via Botani landscape design by Open Box

Via Botani landscape design by Open Box Via Botani landscape design by Open Box

Via Botani landscape design by Open Box Via Botani landscape design by Open Box

Via Botani landscape design by Open Box Via Botani landscape design by Open Box

Via Botani landscape design by Open Box Via Botani landscape design by Open Box

Via Botani landscape design by Open Box Via Botani landscape design by Open Box

Via Botani landscape design by Open Box Via Botani landscape design by Open Box

Via Botani landscape design by Open Box Via Botani landscape design by Open Box

Via Botani landscape design by Open Box Via Botani landscape design by Open Box

Via Botani landscape design by Open Box Via Botani landscape design by Open Box

Photography team » W Workspace

Photographer » Wison Tungthunya

Assistant & Second Photographer » Apidon Chaloeypoj & Pattanakit Chotichoey

Image…

Voir l’article original 4 mots de plus

Fiche modèle

Général

Région / zone climatique

Cadre de réalisation (environnement, site et bâtiments)

Cadre de mise en oeuvre (ex projet neighborhood leed, campus universitaire, RUR, etc.)

A. Type de bâtiment/ infrastructure

Voir nos exemples de modèles:

  • École
  • clinique
  • bureau
  • hotel de ville

Surface de plancher:

Description:

Principales caractéristiques:

Types d’espaces

Attributs

Principes de base

Critères de base

ex;

  • Sécurité
  • Confort des usagers
  • Durabilité
  • Évolutif
  • Critères supplémentaires

Stratégies et synergies

B. Structure et enveloppe

C. Aménagements intérieurs

D. Systèmes

ASHRAE 55-2017

ASHRAE 55-2017

Standard 55-2017 — Thermal Environmental Conditions for Human Occupancy (ANSI/ASHRAE Approved)

Full Description

Standard 55 specifies conditions for acceptable thermal environments and is intended for use in design, operation, and commissioning of buildings and other occupied spaces. The 2017 edition of ANSI/ASHRAE Standard 55 incorporates seven published addenda to the 2013 edition, and provides three compliance methods: a graphic method for simple situations, an analytical method for more general cases and a method that uses elevated air speed to provide comfort. The standard has a separate method for determining acceptable thermal conditions in occupant-controlled naturally conditioned spaces. Given the widespread and easy accessibility of computing power and third-party implementations of the analytical method, it is expected that more users will favor the comprehensive analytical methods over the graphical method.

Since 2013, Standard 55 has been rewritten with a renewed focus on application of the standard by practitioners and use of clear, enforceable language. Requirements are now clearly stated and calculation procedures appear sequentially. For example, during design, a « representative occupant » must be defined, and the air speed and temperature they experience must be an average across the human body at three typical measurement heights. All informative background information has been moved to informative appendices.

Other noteworthy additions to the standard include clarification of the three comfort calculation approaches in the elevated air speed section; simplification of Appendix A to a single procedure for calculating operative temperature; an update to the scope to ensure the standard isn’t used to override health, safety, and critical process requirements; a new requirement for calculating change to thermal comfort resulting from direct solar radiation; and removal of permissive language throughout the standard.

Documentation requirements to show that a design complies with Standard 55 are contained in Section 6, and a sample compliance form is provided in Appendix K. Both of these sections are clarified and streamlined for use by owners and third-party rating systems.

ASHRAE 62.2-2016

Standard 62.2-2016 — Ventilation and Acceptable Indoor Air Quality in Residential Buildings (ANSI Approved)

Full Description

Major Scope Changes and More in Standard 62.2-2016

The 2016 edition of ANSI/ASHRE Standard 62.2 makes two major changes to scope by including unvented space heaters as a potential contaminant source and by expanding « covered dwellings » to include all multifamily dwelling units. A number of other significant changes are also incorporated. A minimal calculated mechanical ventilation rate is provided for existing buildings, below which installation of whole-house ventilation is not required; a distinction is now made between range hoods and other kitchen ventilation options; new methods are provided for determining an infiltration credit for horizontally attached multifamily dwelling units and for determining requirements for a variety of noncontinuous ventilation strategies; and a maximum short-term relative exposure limit is implemented for the first time.

Standard 62.2 defines the roles of and minimum requirements for mechanical and natural ventilation systems and the building envelope intended to provide acceptable indoor air quality in low-rise residential buildings. As in the previous editions of this standard, there are three primary sets of requirements and a number of secondary ones. The three primary sets involve whole-building ventilation, local demand-controlled exhaust, and source control. The secondary requirements focus on properties of specific items needed to achieve the main objectives of the standard. Standard 62.2 applies to spaces intended for human occupancy within single-family houses and multifamily structures, including manufactured and modular houses. This standard does not apply to transient housing such as hotels, motels, nursing homes, dormitories, or jails.

The standard considers chemical, physical, and biological contaminants that can affect air quality. It does not address thermal comfort requirements, specific pollutant concentration levels, or certain potential pollutant sources such as unvented combustion space heaters and contamination from outdoor sources or from episodic occupant-controlled events such as painting, smoking, cleaning, or other high-polluting events.

Les avantages d’une certification verte pour les écoles au Québec – étude de faisabilité

CSSMI

Étude préliminaire de faisabilité vers une certification écologique

École Mirabel – St-Augustin

 

17/01/2016

DÉMONSTRATION

Fait par : Mélissa Desève

Émis le : 09/21/2016



TABLE DES MATIÈ


  1. DESCRIPTION DU PROJET

Nouvelle École de Mirabel secteur Saint-Augustin

La nouvelle école primaire de Mirabel, prévue d’être construite sur la rue Pierre-Perrin du secteur Saint-Augustin, sur un site prévu de 7720 m2 et un bâtiment de 4280m2  sur 2 étages.  Cette nouvelle construction est basée sur un modèle d’école ‘’Écoresponsable’’ innovateur  pour ce qui touche à la gestion de l’énergie et des ressources selon le devis de construction de la nouvelle école.

  1. Description de l’étude

OBJECTIFS :

La nomenclature de cette école est définie comme une école ecoperformante.  Il est primordial de cerner et de définir clairement ce qu’est une construction Écoperformante.

Une école écoperformante doit établir et atteindre des cibles qui auront pour effet de réduire l’impact sur plusieurs catégories d’impact environnemental.

N’oublions pas qu’une école est un bâtiment de taille qui a un impact direct sur l’ensemble de son quartier et de la communauté dans laquelle elle est construite, sans oublier l’impact sur la santé de ses occupants. Nous avons établi ici quelques cibles pertinentes et qui vont de pair avec une certification écologique.

CIBLES :

  • Diminuer les gaz à effet de serre;C:\Program Files (x86)\Microsoft\Office\MEDIA\CAGCAT10\j0293844.wmf
  • Diminuer la consommation de combustibles fossiles;
  • Réduire les ilôts de chaleur;
  • Améliorer l’efficacité énergétique des procédés et des bâtiments;
  • Réduire les émissions fugitives de procédé.

Afin de bien démontrer les caractéristiques Éco performantes de la nouvelle école et de pouvoir lui attribuer à juste titre son qualificatif eco performant, un programme de certification indépendant et reconnu est normalement valorisé.  

Le programme le plus reconnu dans le marché et détenant le plus haut taux de bâtiments certifiés dans le monde est sans contredit le programme de Certification LEED.  Étant donné que le processus de certification LEED est itératif, et que le projet de construction de cette nouvelle école est innovateur et vise une haute efficacité énergétique et une construction écologique, ce programme de certification sera utilisé pour fins de comparaison.

BUT

Cette étude a pour but de :

  • Confirmer la validité d’une certification attribuant à l’école un statut d’école ÉcoPerformante; école verte, École LEED ou bâtiment certifié Energy star en tenant compte des exigences minimales de programme, prérequis et proposition d’un système de certification;
  • Analyser les éléments-clés en matière de développement durable du Programme fonctionnel et technique (PFT) ou des devis ;
  • Comparaison des certifications offertes par des instances reconnues;
  • S’assurer que les éléments-clés pourront être respectés par l’ensemble des professionnels tout au long du projet si l’école souhaite poursuivre vers une demande de certification;
  • Présélectionner les crédits LEED en cohérence avec le PFT ou tout document qui s’y rapproche.

 

  1. Méthodologie :

L’équipe de BEAUDOIN HURENS préconise la méthodologie suivante afin de réaliser une étude préliminaire de faisabilité en vue d’atteindre la certification LEED sans créer de retard dans le projet et éviter des surcoûts inutiles :

  1. Fixer les objectifs à atteindre en phase préconception ;
  2. Identifier les crédits et le pointage LEED visé ;
  3. Identifier les opportunités de pointage LEED présents dans le projet;
  4. Identifier des mesures sans frais supplémentaires, ou avec un bon retour sur investissement ou à très bas coût qui permettront au projet de se démarquer et de devenir précurseur dans ce type de projet ;
  5. Évaluer la crédibilité et la pertinence des autres certifications offertes;
  6. Monter une grille comparative des certifications retenues;
  7. Gérer l’information recueillie ;
  8. Assembler la documentation ;

  1. Hypothèses certification

ÉNERGIE

Selon les devis au dossier, afin de répondre aux nouvelles exigences énergétiques et environnementales, la C.S. DE LA SEIGNEURIE DES-MILLE-ÎLES a retenu une solution faisant appel à la Géothermie, solution ayant un potentiel d’économie d’énergie important. D’autres éléments techniques présentant des économies d’énergie ont également été retenus. Ces éléments offrent un potentiel de points dans la catégorie Énergie et atmosphère et Qualité des environnements intérieurs de la certification LEED et offre un excellent potentiel de cotation en ce qui concerne le pointage Portfolio Manager Energy Star-Écoles.

Caractéristiques :

  • Géothermie;
  • Sonde CO2 avec registres motorisés afin de moduler le débit d’air neuf selon les besoins et les horaires;
  • Système central d’air neuf avec récupération à débit inversé;
  • Détecteur de mouvement pour le contrôle de l’éclairage et de la ventilation;
  • Pompes à débit variable;
  • Plancher radiant pour certains secteurs;
  • Enveloppe avec isolation supérieure;
  • Éclairage de type DEL.

Tel qu’entendu avec la C.S. DE LA SEIGNEURIE DES-MILLE-ÎLES, les installations seront également conçues de façon à ce que la consommation d’énergie du bâtiment soit inférieure d’au moins 25% à la consommation du bâtiment modèle du CMNEB. En fait, nous estimons que la consommation énergétique du bâtiment sera inférieure d’environ 50% à la consommation du bâtiment modèle du CMNEB-1997 ce qui correspond à environ 35% du CNÉB 2011, et se situera environ à 0.28 GJ/m². 

Potentiel vers une certification :

LEED : Les caractéristiques Énergie apporte un potentiel de 10 points pour le crédit 1 optimiser la performance énergétique, en plus de l’atteinte des prérequis du préalable 2.

Portfolio Manager Energy star : La cote Energy star privilégie aussi la performance énergétique optimale, une meilleure cote sera attribuée si ces objectifs sont atteints.

CONTRÔLES:

Caractéristiques :

  • Des sondes électroniques, raccordées à la centrale DDC (BAS), seront installées dans chaque local.
  • Des tablettes électroniques seront installées dans chaque classe pour permettre le contrôle de la température, le contrôle de l’éclairage et elles seront utilisées pour l’intercommunication et pour afficher l’heure.

Potentiel vers une certification :

LEED :   Ces items offrent des points de la catégorie Énergie et atmosphère et Qualité des environnements intérieurs sans effort ni coût supplémentaire et permettent d’atteindre les prérequis.

Portfolio Manager Energy star : la mesure et l’échange de données est obligatoire afin d’obtenir une cote.

.APPAREILS SANITAIRES :

Caractéristiques :

  • Tous les appareils sanitaires (éviers, cuves, robinets d’arrosage extérieur, lavabos, cabinets d’aisances avec soupape de chasse, urinoirs sans eau (à la demande du propriétaire, etc.)lorsque applicable, les appareils sanitaires seront à faible débit.  

Potentiel vers une certification :

LEED : La catégorie Gestion efficace de l’Eau est directement touchée et offre possiblement 9 points au total sans effort ni coût supplémentaire en plus de l’atteinte des prérequis de la catégorie.

Portfolio Manager Energy star : Mesure également l’économie en eau, plus les appareils seront efficaces et économes, plus la cote sera élevée.


ÉCLAIRAGE :

Caractéristiques :

  • L’éclairage des salles de classe, bureaux et salle de
  • Le gymnase sera muni de luminaires DEL de type robuste avec contrôle pour gradation.
  • Les locaux techniques et dépôts utiliseront des luminaires de type réglette au DEL.
  • En collaboration avec l’architecte, une attention particulière sera apportée à l’éclairage des corridors de l’entrée principale, avec des luminaires encastrés et des luminaires en suspension.
  • Des détecteurs de mouvement et de luminosité contrôleront l’éclairage des classes et gymnase. Des tablettes électroniques, installées dans chaque local, permettront d’éteindre l’éclairage lorsque requis.
  • L’éclairage extérieur sera composé de luminaires de type DEL avec contrôle pour gradation.

Potentiel vers une certification :

LEED : Tous ces composants offrent un minimum de 5 points sans effort ni coût supplémentaire pour les catégories Aménagement écologique des sites crédit 8, réduction de la pollution lumineuse, catégorie Qualité des environnements intérieurs crédit 6.1, 6.2, 8.1 et 8.2. 

Portfolio Manager Energy star : la consommation d’énergie est encore ici mesurée et aura un impact direct sur la cote.


  1. Politique environnementale

La CSSMI s’engage à respecter la politique environnementale du gouvernement du Québec face au plan de développement durable établi.

Hors la gestion des critères de la politique environnementale et leur validation, lorsque l’entrepreneur n’est pas forcé de déposer la documentation justifiant ses choix en matière d’achat et de protection des ressources, devient impossible.  

De plus, lorsqu’aucune mesure de réduction des impacts sur l’environnement n’est mise en place, il devient ardu et quasi impossible pour la direction des ressources matérielles de faire des choix économiques et écologiques.

La certification LEED permet de fournir un cadre de gestion et de surveillance de la documentation transparente  et exhaustive.  

Nous avons identifié les critères de la politique environnementale de la CSSMI qui s’applique à la certification LEED Nouvelle Construction version 2009.

4.2 Gestion des achats[1] 

  1. Favoriser le principe de consommation responsable à tous les niveaux d’activités de la CSSMI;
  2. Encourager l’intégration des critères de durabilité et d’approvisionnement responsable dans les processus d’acquisition de biens et de services.

7.4 Gestion du parc immobilier

  1. Favoriser l’application des mesures d’efficacité énergétique et de diminution des gaz à effet de serre;
  2. Encourager les projets permettant d’alimenter les bâtiments avec des énergies à faible impact environnemental;
  3. Identifier des moyens technologiques et favoriser la végétalisation des terrains d’établissements lors de leur réaménagement ou revitalisation dans le but d’atténuer les îlots de chaleur urbains;
  4. Identifier des mesures applicables aux bâtiments permettant d’atténuer le bruit en milieu scolaire.

7.5 Gestion de l’eau

  1. Sensibiliser les individus à l’économie de l’eau potable;
  2. Identifier des moyens technologiques visant à réduire la consommation d’eau;
  3. Sensibiliser les individus à l’impact de la consommation d’eau embouteillée et promouvoir la consommation d’eau provenant d’aqueducs municipaux partout où elle est disponible.

7.6 Gestion du transport

  1. Sensibiliser les membres du personnel aux modes de transport alternatifs à la voiture en solo;
  2. Promouvoir le transport actif tel que la marche et le vélo auprès des élèves, de leurs parents et des membres du personnel;
  3. Favoriser des mesures permettant de réduire le nombre et la distance des déplacements;
  4. Favoriser l’acquisition de modèles de véhicules moins énergivores tout en identifiant des moyens visant à réduire les émissions polluantes et la consommation de carburant de la flotte de véhicules de la CSSMI et des transporteurs scolaires. 

7.7 Gestion des travaux de construction, rénovation et démolition

a) Encourager l’utilisation de matériaux certifiés comportant un pourcentage de matières recyclées à faible incidence environnementale et de fabrication locale (mobilier et fournitures en plus des matériaux de construction).

7.8 Gestion des matières dangereuses

  1. Gérer les matières dangereuses en conformité avec la Loi sur la santé et sécurité au travail et la Loi sur la qualité de l’environnement, tout en prenant soin de réduire l’écotoxicité lors de leur disposition.
  2. Favoriser l’utilisation de produits remplaçant les matières dangereuses afin de réduire leur consommation.
  3. Favoriser la diminution à la source, de l’exposition aux matières dangereuses.
  4. Développer des pratiques adaptées aux milieux, pour la formation et le stockage des matières dangereuses.
  5. S’assurer d’un niveau de connaissance et de compétence adéquat de la part des membres du personnel exposés aux matières dangereuses et sensibiliser les élèves quant à leur utilisation en laboratoire et lors de leur disposition.

N.B Le processus de certification LEED documente de façon exhaustive toutes ses normes et permet un suivi au jour le jour de chacun des critères;

Un registre est créé et suit les crédits visés ainsi que toute la documentation requise au dépôt de la demande de certification.  Ce registre ainsi que l’ensemble de la documentation LEED devient un outil d’information et d’éducation qui peut être utilisé afin de valider tous les choix de la direction des ressources matérielles quant à la construction ou la rénovation d’école à la CSSMI.

L’accompagnateur ou le consultant LEED peut être un sous-traitant de la CSSMI ou de l’entrepreneur en construction.

  1. Pointage LEED

L’école Mirabel de St-Augustin, si l’on se fie aux devis de construction, semble pouvoir atteindre la certification Argent au minimum mais Or serait aisément atteignable si les sept (7) points en suspens (?) de la catégorie Aménagement écologique des sites sont visés. Voir Appendice B pour une liste de points potentiels supplémentaires.

Cette école et toutes les suivantes construites selon les mêmes devis, plans et restrictions environnementales pourraient être certifiées LEED sans modifications majeures dans la structure.

Des surcoûts peuvent se présenter surtout au niveau du tri des matériaux et du processus de gestion de contrôle et de l’érosion pendant la construction ( plan de gestion à faire avec l’entrepreneur) si la CSSMI n’a pas imposé des restrictions aux entrepreneurs à ce sujet dans les appels d’offre.

  1.  Grille de vérification pointage LEED

La grille suivante représente le potentiel de points pour une certification LEED argent au minimum (56 points).  Elle tient compte des facteurs déjà en place et des critères identifiés aux devis préliminaires.   Les crédits choisis représentent les crédits qui offrent le meilleur potentiel afin de rencontrer les exigences du programme de certification avec peu ou pas d’investissement.

POINTAGE VISÉ

Selon notre simulation de pointage, sur un total de 110 points possibles, 56 sont visés pour la certification Argent avec une avance de 6 points pour l’obtention de la certification.

POTENTIEL SUPPLÉMENTAIRE

La colonne ? dans la grille de pointage LEED en appendice nous démontre plus d’une vingtaine de points supplémentaires qui pourraient être atteints en validant les éléments à clarifier énumérés au POINT 5(Appendice B).  L’obtention de quatre(4) points supplémentaires nous permet de viser le niveau supérieur de reconnaissance soit la certification OR. Encore cinq (5) points supplémentaires assureraient une Certification Or avec une avance confortable.  

Note supplémentaire :

Si la certification devient un enjeu majeur pour valider la reconnaissance extraordinaire à laquelle cette école à droit, la certification Platine pourrait être atteinte avec 15 points de plus et un investissement moyen en termes de coûts sur la structure, les systèmes, l’aménagement et le choix des matériaux de construction.


Tableau 1 Grille de pointage LEED


  1. Pistes de solutions vers une certification Écologique

Il existe quelques certifications qui offrent une reconnaissance objective et impartiale des impacts réels que l’école aura sur son environnement et ses occupants.

  • LEED (school) Écoles V4USBGC ;-certifiée à travers la passerelle américaine;
  • LEED NC – Nouvelle Construction 2009 CBDCa ; certifiée à travers la passerelle canadienne, reconnaissance et visibilité internationale;
  • Portfolio Manager Energy star ; outil d’analyse qui offre une cote de rendement énergétique, reconnaissance et visibilité nationale;
  • Green School CBDCa ; Gratuit – concours annuel, visibilité à travers le CBDCa, ressources en ligne multiples pour la gestion des matériaux, ressources et initiatives étudiantes;
  • Eco École programme de l’Unesco chapeauté par la FEE et un groupe environnemental Canadien ; coûts annuels et peu de visibilité, pas de ressources au niveau de la gestion des ressources comme l’énergie et l’eau;
  • Les écoles vertes Bruntdland ; coûts annuels et peu de visibilité, pas de ressources au niveau de la gestion des ressources comme l’énergie et l’eau.

L’HEURE DES CHOIX

  • Ce qu’il importe d’évaluer dans le cas particulier d’une école ce sont l’impact économique et l’impact sur la qualité des environnements intérieurs des élèves et des occupants;
  • Le programme de certification aura tout avantage à valoriser les efforts en matière d’éducation et de proactivité de l’école dans son milieu; que l’école soit un leader reconnu et valorisé pour ses initiatives concrètes en matière de développement durable;  
  • L’école se doit de demeurer un précurseur de changement dans ses pratiques et ainsi assumer ses responsabilités sociales de former les générations et leurs offrir les meilleures normes en matière de qualité d’environnement;
  • Un projet d’envergure de ce type, qui offre une performance écoénergétique exemplaire, des choix durables et tournés vers l’écologie se doit d’être affirmé dans sa communauté et ainsi faire avancer les pratiques et les normes en matière de construction durable.

  1. couts supplémentaires

Des coûts reliés à la certification sont à prévoir; ils peuvent par contre faire partie intégrante de la stratégie de la direction des ressources matérielles afin de valider les choix à faire et les mesures appliquées pour valider et contrôler ces derniers.

Tableau 1 Couts certification LEED CBDCa:

détails

Frais

Frais d’inscription 

basés sur une superficie de site de 4280 m2 

Sous-total (avant taxes)

849.20$

certification

4,800$

1780 m2 (2,501-25,000m2 ) par m2additionel) tarif suppl. 0.85$ membre

1513$

Total avant taxes sans *rabais écoles :

6313$

Sous-Total incluant Rabais 10%

5681.70$

Taxes applicables

Fed :

284.09$

Prov :

566.75$

Sous-total rabais et taxes

6532.53$

Total inscription et certification

7381.73$

*Révision de simulation énergétique par le CBDCa facultatif  

4500.00$ + tx

Total avec révision

11637.90$

Tableau 2 Autres coûts reliés à la certification LEED

Accompagnement LEED Complet; prise en charge du dossier de certification et interventions avec tous les intervenants sur le projet, représentation du propriétaire

Forfaitaire :  Approx : 20 000$

133.50$/h  Ing. Sr

56.00$ H/technicien DD

Simulation énergétique Énergie et atmosphère, Préalable 2 et crédit 1 :  

7800.00$

Mise en service de base, ÉA Préalable 1

150 h tarif 125$/heure

Mise en service améliorée ÉA crédit 3  

151 h tarif 125$/heure

Plan de gestion Prévention de la pollution pendant la construction : AÉS Pr 1; facturé au contracteur et MR C 2

3000$

Plan de gestion de la QAI pendant la construction QEI C 3.1 et avant l’occupation QEI C 3.2 facturé au contracteur

3000$

Tableau 3 Coûts à déduire déjà inclus dans une offre de service existante :

Activités

couts

Simulation énergétique Énergie et atmosphère, Préalable 2 et crédit 1 :  

-7800.00$

Mise en service de base, ÉA Préalable 1

-150 h tarif 125$/heure

*Mise en service améliorée ÉA crédit 3  

-151 h tarif 125$/heure


  1. Conclusion

Pour les futures constructions d’école, la certification LEED est à privilégier.  

  • LEED permet de fixer les objectifs à atteindre ;
  • LEED structure et organise une conception intégrée à toutes les étapes
  • LEED offre une visibilité et une reconnaissance internationale en tant que LEADER des bonnes pratiques environnementales et développement durable.
  • LEED est synonyme de bâtiment hautement efficace et conçu dans une approche holistique.

AVANTAGES

  • Éducation;
  • responsabilités sociales;
  • Économies d’impact;
  • Économies sur la construction (coûts des matériaux, aménagements espaces verts, etc).

ÉCONOMIES

  • Économies opération;
  • Énergie;
  • Santé-sécurité;
  • Durabilité bâtiment et pratique.

Si aucune certification n’est envisagée, nous suggérons fortement ces mesures :

  • Révision du plan de développement durable de la CSSMI;
  • Révision des normes imposées sur les constructions et rénovations majeures afin de viser des pratiques qui mettront en valeur les normes de construction durable;
  • si un tel plan n’existe pas, nous vous recommandons fortement la création de ce dernier afin d’encadrer et de faire connaître les valeurs de la CSSMI dans ce domaine.

 

RÉFÉRENCES

Devis C.S. DE LA SEIGNEURIE DES-MILLE-ÎLES /CONSTRUCTION NOUVELLE ÉCOLE

PRIMAIRE À MIRABEL; Réf. CSSMI : 190AO1493; BEAUDOIN HURENS : L10128-00 :

CSSMI : Politique environnementale ; RECUEIL DE GESTION ACC-20

[2]LOI SUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE; Gouvernement du Québec, Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs chapitre D8.1.1

Conseil du bâtiment durable du Canada, LEED Guide référence nouvelle construction version 2009


  1. Appendices

Appendice A Grille de pointage LEED

Appendice B Liste Points supplémentaires


Appendice A

  1. Grille de pointage LEED

LEED Canada-NC 2009

Liste de vérification de projet

Ecole Mirabel St-Augustin

Visé

?

Non-visé

 

56

25

23

 

Totaux du projet  (estimés avant la certification)

 

110 points possibles

Certifié 40-49 points   Argent  50-59 points   Or 60-79 points   Platine 80 points et plus

Visé

?

Non-visé

7

8

11

 

Aménagement écologique des sites

26 points

Préalable 1

Prévention de la pollution pendant la construction

Obligatoire

1

 

 

Crédit 1

Sélection de l’emplacement

1

 

 

5

Crédit 2

Densité de développement et lien avec la communauté

3, 5

 

1

 

Crédit 3

Réaménagement de sites contaminés

1

 

 

6

Crédit 4.1

Moyens de transport de remplacement : accès aux transports en commun

3, 6

 

1

 

Crédit 4.2

Moyens de transport de remplacement : stationnement pour bicyclettes et vestiaires

1

3

 

 

Crédit 4.3

Moyens de transport de remplacement : véhicules à faibles émissions et à haut rendement énergétique

3

 

2

 

Crédit 4.4

Moyens de transport de remplacement : capacité de stationnement (option 1)

2

 

1

 

Crédit 5.1

Aménagement des sites : protéger ou restaurer les habitats

1

 

1

 

Crédit 5.2

Aménagement des sites : maximiser les espaces verts

1

1

 

 

Crédit 6.1

Gestion des eaux pluviales : contrôle de la quantité

1

1

 

 

Crédit 6.2

Gestion des eaux pluviales : contrôle de la qualité

1

 

1

 

Crédit 7.1

Aménagement du site visant à réduire les îlots de chaleur : éléments autres que les toitures

1

 

1

 

Crédit 7.2

Aménagement du site visant à réduire les îlots de chaleur : toitures

1

1

 

 

Crédit 8

Réduction de la pollution lumineuse

1

Visé

?

Non-visé

7

2

1

 

Gestion efficace de l’eau

10 points

Préalable 1

Réduction de la consommation d’eau

Obligatoire

4

 

 

Crédit 1

Aménagement paysager économe en eau

2, 4

 

2

 

Crédit 2

Technologies innovatrices de traitement des eaux usées

2

3

 

1

Crédit 3

Réduction de la consommation d’eau

2 – 4

Visé

?

Non-visé

21

5

3

 

Énergie et atmosphère

35 points

Préalable 1

Mise en service de base des systèmes énergétiques du bâtiment

Obligatoire

Préalable 2

Performance énergétique minimale

Obligatoire

Préalable 3

Gestion fondamentale des frigorigènes

Obligatoire

16

3

 

Crédit 1

Optimiser la performance énergétique

1 – 19

 

 

1

Crédit 2

Système d’énergie renouvelable sur place

1 – 7

 

2

 

Crédit 3

Mise en service améliorée

2

2

 

 

Crédit 4

Gestion améliorée des frigorigènes

2

3

 

 

Crédit 5

Contrôle et vérification

3

 

 

2

Crédit 6

Électricité verte (réserve de point)

2

Visé

?

Non-visé

3

4

7

 

Matériaux et ressources

14 points

Préalable 1

Collecte et entreposage des matériaux recyclables

Obligatoire

 

 

3

Crédit 1.1

Réutilisation des bâtiments : conserver les murs, planchers et toits existants (55, 75, 95 %)

1 – 3

 

 

1

Crédit 1.2

Réutilisation des bâtiments : conserver les éléments intérieurs non structuraux

1

 

2

 

Crédit 2

Gestion des déchets de construction

1 – 2

 

 

2

Crédit 3

Réutilisation des matériaux

1 – 2

1

1

 

Crédit 4

Contenu recyclé (10, 20%)

1 – 2

1

1

 

Crédit 5

Matériaux régionaux (20, 30%)

1 – 2

 

 

1

Crédit 6

Matériaux rapidement renouvelables

1

1

 

 

Crédit 7

Bois certifié

1

Visé

?

Non-visé

13

2

0

 

Qualité des environnements intérieurs

15 points

Préalable 1

Performance minimale en matière de QAI

Obligatoire

Préalable 2

Contrôle de la fumée de tabac ambiante (FTA)

Obligatoire

1

 

 

Crédit 1

Contrôle de l’apport d’air extérieur

1

1

 

 

Crédit 2

Augmentation de la ventilation

1

1

 

 

Crédit 3.1

Plan de gestion de la QAI : pendant la construction

1

1

 

 

Crédit 3.2

Plan de gestion de la QAI : avant l’occupation

1

1

 

 

Crédit 4.1

Matériaux à faibles émissions : adhésifs et produits d’étanchéité

1

1

 

 

Crédit 4.2

Matériaux à faibles émissions : peintures et enduits

1

1

 

 

Crédit 4.3

Matériaux à faibles émissions : revêtements de sol

1

1

 

 

Crédit 4.4

Matériaux à faibles émissions : produits de bois composite et produits à base de fibres agricoles

1

1

 

 

Crédit 5

Contrôle des sources intérieures d’émissions chimiques et de polluants

1

1

 

 

Crédit 6.1

Contrôle des systèmes par les occupants : éclairage

1

1

 

 

Crédit 6.2

Contrôle des systèmes par les occupants : confort thermique

1

1

 

 

Crédit 7.1

Confort thermique : conception

1

1

 

 

Crédit 7.2

Confort thermique : vérification

1

 

1

 

Crédit 8.1

Lumière naturelle et vues : lumière naturelle

1

 

1

 

Crédit 8.2

Lumière naturelle et vues : vues

1

Visé

?

Non-visé

4

2

0

 

Innovation en design

6 points

1

 

 

Crédit 1.1

Innovation en design – Achat durable: réduire la quantité de mercure dans les lampes

1

 

1

 

Crédit 1.2

Innovation en design – Programme de formation CFAM-aménagement paysager/collaboration milieu scolaire

1

 

1

 

Crédit 1.3

Innovation en design – Matériaux régionaux 40%(MR C5, double l’objectif=performance exemplaire

1

1

 

 

Crédit 1.4

Innovation en design: school as a learning tool – L’école comme outil éducatif

1

1

 

 

Crédit 1.5

Innovation en design : programme de formation ou éducatif aux usagers du bâtiment

1

1

 

 

Crédit 2

Professionnel agréé LEED®

1

Visé

?

Non-visé

1

2

1

 

Priorité régionale

4 points

 

 

1

Crédit 1

Bâtiment durable

1

 

1

 

Crédit 2.1

Priorité régionale – AÉSc 8: réduction de la pollution lumineuse

1

 

1

 

Crédit 2.2

Priorité régionale – AÉSc1: Sélection du site

1

1

 

 

Crédit 2.3

Priorité régionale – ÉAc1: Performance énergétique 40%

1


Appendice B

  1. Liste des points potentiels supplémentaires

Au moment de la rédaction de cette étude de faisabilité, certaines informations pertinentes à une certification verte doivent être clarifiées;

Pour confirmer notre hypothèse de certification verte, les informations suivantes devront être obtenues;

  • Exigences du propriétaire nommant clairement les critères de développement durable, ou Appel d’offre qui décrit le projet (construction du bâtiment et aménagement du site) afin de bien évaluer si l’école peut répondre aux exigences minimales de la certification LEED?
  • Est-ce que des douches sont prévues au vestiaire? Un minimum de 4 est nécessaire pour obtenir des points sur le crédit AES 4.2
  • Les supports à vélo seront-ils sous couvert? Ce critère est important aussi pour obtenir des points sur le crédit AES 4.2
  • Occupation à 515 élèves, une vingtaine d’employés de soutien, 21 employés enseignant réparti dans 21 classes,
  • Superficies et types des surfaces dures extérieures; type de pavage, superficie de pavage;
  • Plan de contrôle de l’érosion et des sédiments et/ou un plan de construction durable a-t-il été exigé ou soumis à l’entrepreneur en construction par la CSSMI ?
  • Toiture : quel matériau sera utilisé pour le recouvrement de toiture? Toiture blanche, index de SRI faible ou élevé?

N/Réf. : École Mirabel St-Augustin-10128-00                


[1] Source : https://www.cssmi.qc.ca/pages/politiques-et-reglements#dContenuPage  acc-20 recueil de gestion en vigueur le : 1er juillet 2010 modifié le : page 6 de 6

[2] chapitre D-8.1.1; LOI SUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE; TITRE I

GOUVERNANCE FONDÉE SUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE, CHAPITRE I

DISPOSITIONS PRÉLIMINAIRES

École verte

Général

Région / zone climatique

Cadre de réalisation (environnement, site et bâtiments)

zone urbaine ou rurale, zone densifiée, terrain et espace limité par les bâtiments environnants, sur un campus, voisin de parc municipal, bâtiment existant ou nouvelle construction. Bâtiment multi-fonction: école secondaire offrant aréna ou piscine pour les cours offerts par la ville, etc.

Cadre de mise en oeuvre (ex projet neighborhood leed, campus universitaire, RUR, etc.)

projet visant la certification LEED, BOMA, WELL, etc.

A. Type de bâtiment/ infrastructure

École

Surface de plancher:

Description:

Principales caractéristiques: 20 classes, 1 gymnase, 1 espace de bureaux administratifs, 1 entrée administrative et 1 entrée élèves, 1 cour d’école avec surface dure pour jeux de ballons, 1 salle de repas/atrium, etc.

Types d’espaces

Les types d’espaces fondamentaux pour les écoles primaires comprennent, sans s’y limiter:

  • Bureaux administratifs
  • Centre d’art
  • Cafétéria – Dans les écoles élémentaires, la cafétéria fait souvent office d’auditorium, alias «cafétorium».
  • Salle de classe – L’éclairage naturel est le plus important dans les salles de classe, où la plupart des activités d’enseignement et d’apprentissage ont lieu.
  • Parties communes / cours
  • Gymnase
  • Services de santé
  • Lobby – Les écoles présentent souvent des trophées d’équipe dans le foyer ou présentent un affichage coloré au niveau des yeux des enfants.
  • Centre des médias – Les écoles transforment les bibliothèques traditionnelles en centres de médias, en s’adaptant aux nouvelles technologies, ainsi qu’à d’autres problèmes tels que le confort, la flexibilité et l’utilisation maximale de l’espace.
  • Salles polyvalentes
  • Éducation musicale
  • TOILETTES
  • Labo de sciences

Attributs

Les centres de la petite enfance, écoles primaires et secondaires peuvent être conçues dans une variété de tailles, de configurations et d’agencements selon le district scolaire et le programme.

L’organisation physique de l’école doit permettre une navigation facile qui renforce la confiance sans sacrifier la sécurité et la sûreté. Les écoles secondaires ont également besoin d’espace pour les casiers, les laboratoires scientifiques, les studios d’art, les théâtres, les chorales et les orchestres, et d’autres programmes.

Principes de base

Bien qu’il n’existe aucune définition universellement acceptée d’une école verte, nous avons dégagé certains principes communs d’un recensement de définitions internationales d’une école verte.

  • protection de l’environnement,
  • réduction des coûts d’exploitation,
  • amélioration de la santé et de la qualité du milieu d’apprentissage
    • Éclairage
    • Comfort
    • Acoustique
    • Santé
  • intégration d’occasions d’apprentissage dans l’environnement bâti.

Critères de base

1. Sécurité

  • Des aires communes regroupées au centre de l’école pour une meilleure supervision et une meilleure collaboration entre les différentes ressources en cas de besoin
  • Trame architecturale avec visibilité maximisée sur les corridors et accès à partir des bureaux administratifs et l’accueil
    Vestibule d’entrée à accès contrôlé et visibilité directe du secrétariat et du service
    de garde
  • Forme du bâtiment favorisant la surveillance et la sécurité des élèves dans la cour d’école
  • Implantation stratégique des stationnements, débarcadère d’autobus et accès piétonniers, minimisant les croisements et maximisant ainsi la sécurité
    Surveillance visuelle souhaitée à partir d’un accès routier vers la cour d’école

2. Confort des usagers

  • Environnement favorable en termes de qualité d’air intérieur (température, changement d’air, absence de contaminants). Minimiser les matériaux susceptibles de contenir ou de proliférer des contaminants (COV, moisissures, amiante, silice, etc.)
  • Ouverture sur l’environnement naturel
  • Un contrôle et une puissance d’éclairage modulable permettant de maintenir un confort lumineux optimal
  • Trame architecturale favorisant les déplacements harmonieux
  • Espace favorisant les échanges et les rencontres : des aires communes regroupées au centre de l’école pour développer l’esprit communautaire chez les enfants
  • Implantation favorisant l’ensoleillement naturel
  • Coloration intemporelle et favorisant la créativité et la concentration
  • Aménagement et équipement de dimensions et hauteur appropriées à l’âge de la clientèle
  • Équipements mécaniques entièrement intégrés dans une salle mécanique plutôt qu’au toit, minimisant la pollution sonore
  • Des choix de conception et matériaux favorisant une bonne acoustique
  • Des corridors d’une longueur raisonnable permettant une meilleure fluidité lors des retours de récréation
  • Aménagement de cour d’école comprenant des surfaces dures (murales et au sol) et zones ombragées (feuillus au périmètre)

3. Durabilité

  • Une école visant à minimiser la somme totale des coûts de construction, d’utilisation, d’entretien et de maintien en état pour les prochaines générations en utilisant des matériaux de qualité : fenêtres de qualité supérieure, murs de maçonnerie plutôt que gypse, céramique dans toutes les aires communes, etc.
  • Conception d’une enveloppe performante rencontrant les exigences minimalement du CMNEB 2011 + 20 % (réduction des ponts thermiques, valeur isolante, choix des matériaux, gestion des eaux, etc.)
  • Éclairage à DEL favorisant l’économie d’énergie et la durabilité
  • Chauffage et climatisation minimisant l’émission de gaz à effet de serre et favorisant les énergies renouvelables
  • Minimiser l’empreinte écologique de la construction et l’exploitation du projet

4. Évolutive

  • Présence de nombreux locaux polyvalents transformables permettant des aménagements flexibles selon les besoins pédagogiques
  • disponibilité uniforme et flexible des outils informatiques
  • Contrôle du bâtiment et des systèmes de communication entièrement configurable
    par programmation permettant une réponse rapide aux besoins changeants
  • Conception prévue pour besoins d’agrandissements futurs à moindre coût
  • Ouverture à l’aménagement de lieux extérieurs de rencontre intégrée à l’aménagement paysager

5. Critères supplémentaires

Comme le projet de réalisation de bâtiment ordinaire utilisé par les conseillers en conception, un projet de construction d’école verte doit refléter les exigences en matière d’espace physique et les éléments conceptuels requis pour respecter les objectifs verts établis. Par exemple, un projet de construction d’école verte pourra comprendre ce qui suit :
• une salle scientifique environnementale;
• une salle de classe à l’extérieur;
• l’intégration des espaces intérieur et extérieur nécessaire pour prendre en charge les occasions d’apprentissage environnemental;
• un espace mécanique plus étendu pour s’adapter à la récupération de chaleur;
• des exigences minimales en matière de stationnement de véhicules.

6. Stratégies et synergies

Voir les mesures DD suivantes>>

  • LEED, WELL, BOMA, etc,
  • exemples de synergies entre le bâtiment, le site, les systèmes et ses composants;
    • Les écoles devraient être situées à l’écart des axes routiers ou de secteurs urbains bruyants, sinon, orientées de manière à réduire leurs effets nuisibles.
    • Une planification judicieuse intégrera des caractéristiques propres au site, comme des talus, pour réduire la pollution sonore. Une végétation de ce relief diminuera d’autant plus ce dérangement.
    • Les lieux nécéssitant plus d’attention (ex. : salles de classe) pourront être protégés par des zones tampons (toilettes, corridors, pièces de rangement…) qui feront rempart aux bruits provenant de zones plus bruyantes
    • Des corridors plus larges et comprenant des caractéristiques spécifiques permettent des déplacements plus aisés et sécuritaires.
    • Des points de vue vers l’extérieur à partir du corridor peuvent faciliter l’orientation des étudiants autour de l’école.
    • Des espaces de lecture dans les corridors ou les atriums, qui s’intègrent aux activités naturelles de l’environnement scolaire, semblent favoriser les progrès en lecture.

Voir les mesures EE suivantes>>(performances métriques spécifiques)

  • Énergie,
  • Eau,
  • GES,
  • Energy Star,
  • HQ, GAZ METRO, ECO PERFORMANCE

 

B. Structure et enveloppe

  • Revêtement
  • Les toits
  • Les fenêtres / Vitrage
  • Portes

C. Aménagements intérieurs

  • types de revêtements de planchers,
  • revêtements des murs,
  • mobilier,
  • cloisons mobiles,
  • escaliers, rampes,
  • types de plafonds/revêtements

D. Systèmes

  1. CVAC
  2. Eau
  3. Énergie
  4. Procédés
  5. Éclairage intérieur
  6. Éclairage extérieur

 

 

Guide de conception

L’établissement de modèles de bâtiments types par usages est utile dans le cadre d’une conception de bâtiment, parce que chaque type d’usage vient avec son lot de défis et de requis prédéfinis pour sa conception. La conception doit tenir compte en général des 3 facteurs suivants: site-climat-culture.

Un hôtel n’aura pas les mêmes critères de conception qu’un hôpital ou qu’une école. Pour nos modèles de bâtiment type, les critères sont établis d’abord en fonction de son usage principal et de sa zone climatique: type d’usagers, période prévue d’usage, et autres.  Dans le cas d’un bâtiment multi-usages, l’on pourra tenir compte des critères principaux pour chaque usage établis avec le propriétaire ou le gestionnaire du bâtiment avant même la conception.

La phase de préconception est cruciale pour développer un concept de bâtiment vert qui répondra aux critères du type de bâtiment et aux critères du développement durable.

Les bâtiments types par usages pourront être utilisés dans le cadre de tout projet de bâtiment vert visant ou non une certification verte.

Le Bâtiment vert et intelligent mise sur des bâtiments performants, des technologies de pointe et des pratiques innovantes de conception. En fait, ce créneau est l’avenir de l’industrie de la construction. Le Bâtiment vert et intelligent se définit en deux temps. le bâtiment vert est un bâtiment qui intègre des pratiques innovantes de conception, de construction et d’opération conformes à des normes visant à réduire les impacts négatifs des bâtiments, notamment :
•l’aménagement du site;
•la gestion de l’eau;
•la performance énergétique;

L’implantation de mesures d’efficacité énergétique dans un bâtiment vise à optimiser le rendement énergétique en diminuant la consommation d’énergie

tout en satisfaisant les besoins des usagers. L’amélioration du rendement énergétique d’un bâtiment contribue significativement à : réduire ses coûts d’exploitation;
amoindrir son impact sur l’environnement (empreinte écologique);
améliorer le confort des occupants.
•l’utilisation des matériaux et des ressources;
•la qualité de l’environnement intérieur.

Les catégories de bâtiments type par usage sur lesquelles nous nous pencheront sont les suivantes:

  • Bâtiment commercial / centre commercial
  • Édifice à bureaux locatifs
  • Écoles vertes
  • Cliniques
  • Hôpitaux
  • Hôtels
  • Condos
  • Arénas
  • Centre sportif, communautaire et aquatique
  • Bibilothèques et musées
  • Édifices municipaux et gouvernementaux (espaces de bureaux)
  • Centre de détention – poste de police – caserne de pompiers
  • Bâtiment industriel
  • Bâtiments à vocation spécifique ; centre de tri, chalet de parc provincial/fédéral, fermes et serres de production horticole
  • multi-usages: condos, commerces et services de proximité

 

3M Window Film Helps United Way Save Energy

Save energy, reduce glare and maximise daylightning with better window film.

Interwest Distribution Company

Screen Shot 2015-01-05 at 12.41.35 PMBefore

CHALLENGE

The Aloha, United Way’s building in Honolulu, Hawaii, is home to both the United Way and several other nonprofit tenants. As both a nonprofit building owner and commercial landlord, the United Way aims to use its resources as efficiently as possible, as well as to maximize the attractiveness of its space to potential tenants. Constructed in the late 1960s, the two-building complex includes a two-story and seven-story building, with approximately 15,000 square feet of windows. A renovation of the building in the early 1990s included the application of a tinted window film, which by 2012 had been in place well past the end of its service life and was starting to degrade. “When you’re a nonprofit, building aesthetics are not something you can put really high on your list of priorities,” said Kim Gennaula, president of the Aloha United Way.

“We’re working to get as much money back…

Voir l’article original 743 mots de plus